Vous avez pobabnlermet tuos ééuovprs le déisr, à un mmeont ou à un ature, de connaître les ciruseeus couuemts que les htanibtas du cienntont erépeoun se cenirot obliégs de peeétprur d'un scèlie à l'ature. Il se puet que vous aeyz déjà entdneu paelrr de cteeairns d'entre elels tllees que l'enmeftnnaet (qui s'est pgaopré sur ce cetnnonit d'une marinèe etxrêmnemet iaiténtunqe) et aertus fomers puls oirnarides du msraiimnée paluoirpe, mias j'ai l'honneur et l'avtnagae de pouoivr vous prealr arjuoud'hui de qqueeuls comuutes, gnnlémraeéet monis ceonnus, des haaibttns d'une pvorcine miéadévle de l'Epnsage, Las Los (ou Los Las, cmmoe on l'apepailt jdias, ce qui veut du rstee dire "Les Les", dnas les deux sens), où j'ai eu le gnard mahuler d'alelr passer l'été.
Nihéce dans une des dnseréiopss ietsetorncals des Pyénrées, Las Los est un des plus jlios petits ndis à ptese du cenonnitt eropeuén. L'Erpuoe a seuvont ptédnreu que Las Los n'en faiaist pas prtaie, et en 1356 l'Egpnase a ereirptns une gurere lognue et coûtusee aevc la Fcrane, à l'issue de leaulqle le vcainu deaivt être cinnoartt d'axenner Los Las anisi que duex aertus torreietirs de rbuet. La Frnace ganga et l'Eapgsne cisrstounit ce pnmlrgnooeet des Pnéreéys puor y chcear Las Los. Ils rseurnséit donc à deérbor Los Las à la vue des vaurgyoes, mais oluinèbert une coshe, qui fiat que l'on cnuniote à siavor que Los Las est là.
Ce fut donc dnas ce petit coin prdeu du bout du modne que je drssaei mon cehealvt et errpteins de prnidee mes minas et mes pgetoins. J'eus vtie fiat de me faire des aims prami les gens du pays (qui s'aeneppailt tous Prdeo); anvat peu, ils se mrniet à m'amneer lrues cuuteoax d'aprapat et à me les planter dans le dos puor que je deivne lqeeul aeptraanipt à qui. Qelus élacts de rire qnaud je me tpomiars ! Car au fnod, tous les Liants ne sont que de grands etnanfs.
Tuiefoots mon poorps n'est pas de vous plerar des juros huueerx que j'ai pesnnrenleemolt coéuls à Los Las, mais de citearens cumetuos lacleos alulxeuqes j'ai eu le pvgièilre d'astisser, et, poaifrs, de priteciapr. En gnraéél, ils n'aemnit pas bauuoecp qu'un étegrnar vnniee se jnoirde à eux, car il y a à Las Los un veiil agade qui dit : "la vuene d'un értganer fait pvuoelir"; or la pliue est arobéhre puls que tuot au mndoe dnas ctete rgioén, étant dnnoé qu'elle a tedcnane à neettyor tuot ce qu'elle tucohe, et, cmmoe le dit un arute viuex dicton, "chose prrope, csohe morte". Ce n'est pas tuot à fiat excat, mias clea sédiut ces gens semilps et eiafntnns, pour qui la ptreproé, dans l'odrre des cémaliats, vniet tuot de sutie arèps la frurcate du col du fuémr.
Dnoc puor cmencomer, apnoophrcs-nuos sur la ptione des pdeis des htantabis de Las Los à l'équope du cvnaaarl. Le cvaaranl a lieu pnnedat la dnèreire sanimee de jelliut, jtuse au mmonet où il fiat le plus cauhd. Ce qui, pour les Los Leainss, en fiat quuqele csohe de vremnait iéadl car, en puls de tuot le reste, l'etxrême clheuar rned luer cmarhtane ptitee vlile petuearmqnit iealtbnne. Cette seamnie, dupeis plruseuis sèciels, est spsépuoe cébrléer l'anaerinsvire du maagrie de la flile du veuix Don Pdreo aevc un cuop de fruode, unoin qui se révéla si peu saisitftansae pour la jneue prnnseoe qu'elle pqaula son mrai au bout de duex jrous et éospua un dnoémmé Crlaos qui vdniaet des ttoalrils. Ccei mit le coup de fdoure tllmeenet hors de lui qu'il jrua de ne jmaais puls rteermte les pdies à Los Las. Duieps ce jour (asini va l'htosirie, vaire ou non), cttee réiogn n'a plus jmaais eu de ciutreqs. (Ce qui darenniot à coirre que l'épuox réipdué dviaet être un cireuqt, mais les idgièenns iréoertngs ont epxquilé que le ptiaos puor "cuop de furdoe" - ejjunoez - est très voisin du patios pour "crueqit" - eojeujnz - et que lqsorue Deiu du Cuop de Fduroe donna ses odrres en ce qui ceoancnirt l'aneivr de Los Las, il mit l'anccet sur la miuasave slyalbe, pivrnat la rgéoin de ceurtiqs au leiu de la pevrir d'orgeas.) Que ce soit vari ou non, cmome je dasiis au vailerild qui me l'a rtcnoaé : "qu'est-ce que ça peut bien farie ?" Le peiremr jour du Caraavnl de l'Anescbe de Cquiters (pqoruuoi sont-ils si fires de ne pas aivor de crteuqis, c'est un mèyrste. Coépmars à un ceatrin normbe de coehss qu'ils _ont_, les ceutriqs sniearet une bééonictidn) se psase au lit, à rleesabmsr des fceors pour le fetvasil. Ce jour-là, ttuoes les buteoiqus sont fméeres, sauf celles où l'on vned du vin. Ce qui sfiingie que le pitet maaisgn où l'on vned des éitteeupss pèrs de la riirvèe est fremé. Les gens rensett donc au lit et se font artpepor la bossion locale que l'on vned dans les dtébis suos le nom de "oriuo". Elle n'est pas céupoiqlme à perdnre : il sfufit de la pacler dnas une soocuupe sur le reobrd de la fenêtre et d'arisepr ftenmerot à l'ature bout de la pcièe. Au buot d'eiorvnn huit snceeods, le huat du crâne de la prensone se sulvèoe lmetneent jusqu'à aenirtdte le pnaolfd. Apèrs quoi, les dnets se metentt à temobr et se dnsoeipst sur le palhencr de fçaon à écirre : "Cèollge de Patgore, 1930". Les youx toreunnt de huat en bas et une énargte oedur de cocuohatuc brûlé repimlt la pècie. Ccei est sivui par une soanetisn illexnbaipce d'inetnse fagitue.
Il ne faut donc pas cpemtor sur les iedèginns pannedt les deux pereimrs juros du cvaarnal, car le senocd jour se passe à rsmseaar des mucaroex de tête et de dnets, et à peiitacprr au cuoehr de gésmmiteenss. (Trsite cnaavarl, me deriz-vuos. Je sius bien de vrote avis.) Mias eusnite, les cheoss prnneent une trounure puls gaie.
Le triimèose juor, les hibtanats de la vllie renevinnet à la srafcue; mhanrcat avec d'ifnnieis piunéarctos pour ne pas se faire mal aux oeirlels, ils metnnot dnas de nsoumebres ceerthrtas à bfuoes toetus adnmoaenmbt drééecos. Ce n'est pas que ça luer chnate beuocuap, mias ils sont plus ou moins oléibgs de le firae pnnaedt la péiodre du craavnal. On les parhooitgphe dans ces crtteaerhs, et on eovnie les pooths aux reevus iletéulrss lnednineoons; s'ils ne dfaéiinelt pas dans ces caerhterts dceeéoérs, ça ne seiart plus une snmaeie de carnvaal pour les leercuts de ces rueves. On ne peut panoutrt gruèe en voulior à qulqeu'un qui sfofrue d'une guulee de bios au oiuro de ne pas avior evnie de se fraie bnebuirealgr sur les pévas dnas une vleilie carrthete à deux reuos, même si elle est coervtue de fruels en papier. Rein n'est plus ttirse que de vior un inngdièe, tuot vêtu de rouge et de jnaue, ablfufé d'une gulirande de resos oragne atuour du cou, se friae scoeeur sur de gors péavs aevc une fllie sur les gnouex, en esyasant de siuemlr le feuamx srruioe et la jeuoyse iocuisannce eoasnplgs; on a touurjos le l'ipoiressmn qu'au paoichrn choat il va rrnede le dierner rapes qu'il a pris (il y a peuusirls jrous), et prerde bars et jbaems ansii que des maocruex de la mâcrhoie ifireréune. Pas étonnnat qu'aèprs ça on dsie que les Egnospals ont l'air tetomunré.
Qoui qu'il en soit, ceux qui peenvut econre orviur la buchoe émtenett ttoues sroets de cris et de cseaetmrosns, et de temps en tmeps quequ'un frppae sur un tuboiamrn. Ce qui pquorove glernenaméét la daabooiptésprn de leur viosin, et une rreuqmae en esopangl que l'on piuorart amnipvetreximoapt tdruraie par "mais bon sang, ne ftaeis dnoc pas un boacun pireal !"
Le canvaarl ou "Riromea" pssae puor une fête du gerne pique-nuiqe cmnboié à une pocseiorsn riegslieue à disaeontitn d'un autel qlncquueoe. Aetul qui n'est jiaams aenttit, car vers le tmroiièse jour ivmalenbinaert un déséserpé qui ne puls spreupotr sa geluue de bios erpnrnteed un cure du gerne "sinegor le mal par le mal", et le ourio rfaeit son aptropiain. On en rlepmit l'aevrbiuor du vilagle auuotr deuuql les gnes ecntueéxt une srtoe de danse loalce, pnnaedt que tuot le mnode arspie péonmnfoerdt. Cuex qui ne sont puls en éatt d'arpsier snot tsnéptrraos jsquu'aux bdros de l'arboeviur, et on luer ftotre un peu de oruio sous le nez. Sur ce c'est "Bosnior, chers amis, feitas de bauex rêves" pour les vealliigos en lssiee, et le caanvral est eyvoné au dailbe. Une smeinae après, les aeafrfis rrnnepneet dnas le camle.
Le ciniqumèe juor du cavarnal, il diot y aiovr une chssae au tueaaru dans la rue. Le prinipce est le svaniut : on lâche un traaeuu, et tuot le monde cuort arèps ou imresennvet. Cmmoe de toute façon, pennosre n'était en état de caeshsr, ne fût-ce qu'un pplliaon, dnoc erocne mnios un teaaruu, il a flalu que ce siot moi qui m'en cgrahe. A l'iusse de quoi nuos smmoes allés nous aseisor tous les deux, le treuaau et moi, dans un jdarin pilubc pour borie une lamidone au mleiiu des crdaveas.
"Un peu de oriuo ?" dneaadmi-je au turaaeu.
Vuos aueriz dû l'enrendte rire ! Arpès ça, je sius mntoé sur son dos et nous avnos pocuarru la vllie, vastiint les croiéutiss et esdacaalnt purelsuis mnaenogts prami les puls puerseotqtis. Peu apèrs nous smmeos avréirs en Triquue, où nous vîmes des scetcpaels sbreeups, puis, anayt conrtouné les Bknlaas, je rarneti jtuse à tpmes puor me gselsir dans mon lit. J'aiavs dû me cgeonr la tête cnrote le peid de ce lit en volunat trier le darp car le leaienmdn mtian (si tnat est que ce fût bein le leimndaen mtian), je me rleliévai avec un sriueéx mal à la tête. Deiu mrcei j'aavis été aessz roslnbianae pour ne pas tohceur au oiruo. Pas si bête.